Quel est le rôle d’un Mytiliculteur ?

Publié le : 05 mai 20223 mins de lecture

Le mytiliculteur est un professionnel qui s’occupe de suivre la production des moules et de les récolter. En France, il est souvent employé au sein des espaces de production visibles en Normandie, en Vendée ou encore en Bretagne. Ainsi, en quoi consiste ce travail ? Vous en saurez plus dans cet article.

Comprendre les missions du mytiliculteur

Un mytiliculteur est chargé d’élever des moules, d’assurer leur production et leur croissance. Le moment venu, il les récolte en tenant compte du calibre. L’élevage des moules se base surtout sur une plantation visible dans la partie de l’estran. Les installations forment alors des bouchots.

En matière de moule de bouchot, on parle surtout d’une préparation du naissain.

La phase de l’enroulement en spirale est celle qui s’ensuit. On met la tahitienne en place au pied des bouchots pour protéger les moules des prédateurs dont les crabes.

Après la pousse des mollusques, on arrive à la récolte. Le mytiliculteur retire le filet pour les laver et les trier. Il les conditionne afin de les vendre.

En outre, le mytiliculteur entretient les installations et remplace les poteaux cassés. C’est pourquoi il doit faire preuve de polyvalence.

Quels sont les savoir-faire et compétences du mytiliculteur ?

L’ouvrier mytilicole ou mytiliculteur doit présenter une certaine affection pour le secteur maritime. Il doit être sensible à la protection environnementale. Les engrais ne sont pas utilisés uniquement dans le cadre de la culture des mollusques.

Le mytiliculteur est très résistant physiquement. Grâce à son endurance, il est capable de supporter n’importe quelles conditions climatiques, depuis la pluie au froid. En effet, le travail est souvent dur et il faut prendre soin de nombreux pieux de bois même lorsque l’hiver fait rage.

Heureusement, le rythme de travail n’a rien de monotone étant donné que la marée fait parfois des siennes. Dans ce cas, il faut faire attention à ne pas se blesser. Ce travail demande donc beaucoup de dextérité. En somme, être mytiliculteur est aussi une passion.

Comment accéder au métier de mytiliculteur ?

En obtenant un CAP maritime conchyliculture, on peut accéder aisément au poste de mytiliculteur. L’anatomie et les pathologies du mollusque bivalve sont au programme des cours. Vous retrouverez également des cours qui se concentrent sur la production conchylicole.

Les titulaires peuvent ensuite développer leurs compétences en se préparant à un Bac pro « Cultures marines ». Ils peuvent pratiquer différentes formes d’élevages dans cette optique. Il est à noter que les meilleurs envisagent parfois de travailler pour leur compte. Sinon, ils décident de reprendre une concession. 

Plan du site